Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’ ; ‘non’, si c’est ‘non’

Editorial du 6e dimanche du temps ordinaire, dimanche 16 février 2020

« Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux »   Matthieu 5,19

Prière

Seigneur Jésus, tu es Dieu, tu connais ce qui est bien. Apprends-moi à t’écouter et à reconnaître la vérité.

Demande

La conversion du cœur.

Réflexion

Ce passage de l’Évangile de Matthieu se situe au début de ce que l’on appelle le « sermon sur la montagne », qui commence avec les Béatitudes, dans les premiers versets du chapitre 5. Ce discours s’étend sur trois chapitres et contient le cœur de l’enseignement de Jésus, une sorte de règle de conduite que donne Jésus à ses disciples de tous les temps. Il s’agit donc d’un texte capital.

Moïse était monté sur la montagne du Sinaï pour recevoir la Loi de Dieu, comme le relate le livre de l’Exode, cette Loi, la Torah, qui devait devenir le centre de la vie du peuple juif. Jésus, dont Moïse était un précurseur, monte aussi sur une montagne pour donner la nouvelle loi, loi qui ne vient pas supprimer, mais accomplir, c’est-à-dire porter à sa perfection, la loi de Moïse. Ceci est la clef d’interprétation de tout ce passage. Nous assistons en effet à une énumération, dont chacune commence de la même manière : « Vous avez appris qu’il a été dit (…) Eh bien moi je vous dis (…) ».

Ce que Jésus demande est de passer d’une observance extérieure de la loi à une observance intérieure. Pour les disciples de Jésus, l’important ne sera plus de respecter à la lettre un code de conduite mais de faire vivre dans toute la vie, et jusque dans le cœur et dans les pensées, la loi de l’amour pour Dieu et pour le prochain. Ainsi il ne s’agit plus seulement de ne pas commettre de meurtre, mais d’apprendre à se réconcilier avec son frère ; il ne s’agit plus seulement de ne pas commettre d’adultère, mais de porter un regard pur sur toute personne que l’on rencontre. Dieu voit notre cœur, ce qu’il y a à l’intérieur de nous, et c’est d’abord à l’intérieur qu’il nous demande de nous convertir, car c’est de cela que tout le reste dépend.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, viens changer mon cœur. Change mon cœur de pierre en un cœur de chair, en un cœur qui aime, qui ne cherche que le bien ; afin que tout ce que je fasse soit imprégné de ta bonté.

Résolution

Lire le sermon sur la montagne en entier, c’est-à-dire les chapitres 5, 6 et 7 de saint Matthieu.

Père Jean-Marie Fornerod, LC

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *