Fraternité paroissiale

40 jours pour renaitre !

Propositions paroissiale pour un carême joyeux et transformant.


Se préparer à la messe du dimanche en fraternité

Chaque vendredi soir, se préparer à la messe du dimanche : Après la messe du jour à 19h et après une tisane ou une soupe au fond de l’église, des petits groupes pourront partager sur l’Evangile du dimanche. Une adoration méditée suivra.


Avancer à son rythme avec un binôme de carême
1 – “Un frère appuyé sur un autre frère est une citadelle imprenable “! Pr 18,19

je choisis pour binôme une personne de confiance, une connaissance, à qui je partagerai mes effort (cette personne peut être quelqu’un avec qui je sers par exemple). Nous nous porterons dans la prière et feront un petit point chaque semaine.

2 – “Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur, et ton prochain comme toi-même”

Je sélectionne quelques points d’effort concrets, et équilibrés, que je présente à Dieu dans ma prière. L’ascèse fortifie la volonté mais c’est la charité qui transforme. Il est possible de s’inspirer de parcours de carême existants, l’important est de s’y tenir.


Vivre un jeune progressif en fraternité

Il s’agit de vivre la puissance libératrice du jeûne progressif et intégral pour mieux gouter la parole de Dieu, un parcours à vivre en fraternité  accompagné par un médecin.

contact pour plus d’information : JB Dubreuil – 06 61 95 26 86


Enfin quelques autres pistes pour tous les jours
La prière – pour retrouver le désir de Dieu et le gout de la prière –
  • Prendre au moins 1/4 d’heure par jour pour méditer et prier la parole de Dieu chaque jour.
  • s’inscrire sur un créneau d’adoration ( à la paroisse ou ailleurs, pour le temps du carême)
  • décider d’aller à la messe au moins une fois en semaine, en plus de la messe dominicale
  • prendre le temps de la louange en semaine – c’est possible à la paroisse
  • prendre son courage à deux mains pour vivre le sacrement du pardon.
Jeûner pour vivre une plus grande sobriété  et grandir dans les vertus de tempérance et de force.
  • Hors des nécessités du travail, jeûner des réseaux sociaux ou d’internet, ou limiter ce temps.
  • Décider de ne pas boire d’alcool ou de ne pas fumer, au moins en semaine
  • Jeûner un repas en semaine – vendredi – ou jeûner de dessert ou de café ou de thé
L’aumône pour grandir dans la générosité et la charité concrète.
  • Décider de visiter ou prendre des nouvelles d’une personne seule ou malade chaque semaine ( famille, amis, paroissiens)
  • faire le point sur les dons que je fais pour les œuvres caritatives
  • Se proposer pour un service paroissial ou associatif
  • offrir chaque jour un sourire à une personne – un inconnu ou une personne qui nous est normalement moins sympathique.

pour imprimer cette page cliquer ici

 

 

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.