Mariés depuis 20 ans, Diane et Frédéric

Editorial du 2e dimanche du temps ordinaire, dimanche 19 janvier 2020

Mariés depuis 20 ans, Diane et Frédéric s’étaient peu à peu éloignés l’un de l’autre, en raison notamment de leurs divergences par rapport à la foi : Diane est animée d’une foi profonde que ne partageait pas du tout son mari. Frédéric, agnostique depuis de nombreuses années, s’est radicalement converti, à un moment où le couple tendait à s’éloigner. En effet, Diane, catholique pratiquante depuis toute petite, se rend régulièrement à la messe, participe à des activités organisées par la paroisse, a inscrit leurs enfants au catéchisme et au scoutisme. Autant de lieux où Frédéric n’avait pas sa place.

De tout ton cœur, fais confiance au Seigneur, ne t’appuie pas sur ton intelligence. Reconnais-le, où que tu ailles, c’est lui qui aplanit ta route. (Proverbes 13:3)

Au tout début de leur relation, Diane espère d’abord que son fiancé « change ». Elle prie pour qu’il s’ouvre un peu à Dieu, tout en lui proposant régulièrement de l’accompagner à la messe ou à d’autres manifestations paroissiales. Ce qu’il refuse en bloc la plupart du temps. Leur vie de couple souffre de nombreuses tensions et d’incompréhension de part et d’autre.

Alors qu’une amie du couple, membre de la Communion Priscille et Aquila *, demande pour la troisième fois à Frédéric s’il compte venir au week-end Cénacle *, il s’entend répondre « oui », qu’il regrette presque instantanément.

Une semaine avant la retraite, Frédéric reçoit une effusion de l’Esprit saint.

« Alors que je me sentais mal dans ma vie, je me suis senti aimé de Dieu d’un amour immense, libéré d’angoisses, de colères, me sentant indigne de ce que je venais de recevoir », raconte-t-il. Avide de connaître la Parole de Dieu mais complètement désemparé par « comment faire », « comment prier », « par quoi commencer », il demande à son épouse de l’aider.

Le week-end Cénacle arrive à point nommé. J’ai découvert que nous sommes créés à l’image de Dieu, que nous nous aimons à travers l’amour de Dieu et que notre amour est de plus en plus fort chaque jour.

Deux mois plus tard, Frédéric fait sa confirmation en même temps que sa fille, et sa marraine de confirmation n’est autre que… sa femme. « Nous pouvons enfin parler de Dieu à la maison tout le temps, j’ai intégré le groupe des hommes de la paroisse, je suis le parcours Alpha, nous faisons des pèlerinages, des retraites, nous avons rejoint le groupe de préparation au mariage de notre paroisse, nous allons à la messe tous les dimanches bien sûr mais aussi en semaine et la cerise sur le gâteau, le dernier cadeau de Dieu, c’est que nous attendons un heureux événement pour le mois d’avril 2020 ! Qui aurait pu croire cela possible il y a un an de cela ? À part Dieu lui-même ! », s’exclame, reconnaissant, Frédéric.

* Vivre en couple 48h de ‘Cénacle conjugal’ sous l’impulsion de l’Esprit Saint.

http://www.communion-priscille-aquila.com

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *